Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /

Histoire de la marque BIANCHI

BIANCHI est la plus ancienne (et la plus importante) fabrique italienne de cycles, née en 1885 à Milan, au début comme un atelier de mécanique situé au 7 de la via Nirone à Milan.

Son fondateur Edoardo BIANCHI était alors agé de seulement 20 ans.

Vélos BIANCHI

Edoardo BIANCHI (1865-1946) avait perdu son père et fut recueilli dès l'âge de quatre ans par Martinitt, une institution milanaise où il reçoit une éducation et un enseignement dans le domaine de la mécanique. En remerciement, Edoardo BIANCHI, jusqu'a la fin de sa vie donnera à cette institution, un pourcentage sur les bénéfices réalisés par son entreprise.

Dès le début, la BIANCHI ne produit pas uniquement que des vélos, mais aussi d'autres pièces de mécanique tels que roulements à billes, instruments chirurgicaux, cloches électriques, ...

Dès les premiers temps, BIANCHI produit des cycles traditionnels. Cependant, assez rapidement, la marque s'oriente vers des modèles de vélo appelés à avoir plus de succès : comme ceux constitués d'un cadre en acier equipés de roues de même taille.

En 1888, BIANCHI adopte l'idée de John Dunlop en utilisant des pneus avec une chambre à air.

A cette période, la Maison de Savoie était cliente de la BIANCHI et Edoardo enseigne l'utilisation du vélo au roi et surtout à la reine Marguerite; ainsi, des modèles spéciaux Bianchi, des vélos anglais sillonnaient à l'époque les allées du parc du Palais Royal à Monza.

 

Bianchi en 1895 devient officiellement "Fournisseur de la Maison Royale"; la firme peut alors utiliser l'emblème de la Croix-Rouge de Savoie sur ses produits. Ainsi, au tournant du XIXe et du XXe siècle, BIANCHI a déjà reçu de nombreux prix dans différentes expositions nationales et internationales telles que Milan, Paris, Bologne et Rome.

En plus des bicyclettes, BIANCHI fabrique des tricycles, avec possibilité d'y ajouter un moteur, des motos à partir de 1897 (en 1901 par exemple avec le modèle "Motobicicletto" a moteur De Dion), des voitures à partir de 1900. Et puis, BIANCHI va également produire des moteurs pour l'aviation à partir de 1909 et des camions.

Depuis le début Bianchi s'est intéressé au domaine du sport et aux compétitions de cyclisme en créant le Département Course. En 1899, c'est Giovanni Fernando Tomaselli, qui le premier a avoir couru avec un modèle Prinetti et Stucchi remporte le Grand Prix de Paris sur piste qui faisait office de championnat du monde (http://www.giroditaliadepoca.eu/index.php/dai-lettori/388-fernando-tomaselli).

 

Vélos BIANCHI

Carlo Galetti également qui en 1911 remporte la troisième édition du Tour d'Italie sur un vélo BIANCHI (https://fr.wikipedia.org/wiki/Carlo_Galetti)

En 1905, la BIANCHI devient une société anonyme avec Edoardo Bianchi qui est en charge de sa gestion.

Vélos BIANCHI

En 1913, apparaît sur les cadres la couleur typique BIANCHI, c'est à dire le classique "Bleu Blanc" (il s'agit en fait d'un vert d'eau). Cependant, bien que cette tonalité de couleur va évoluer au fil des ans, elle deviendra une caractéristique des vélos Bianchi mais seulement à partir de 1940. Durant la Première Guerre mondiale, la société fournit des vélos pour l'armée; parmi ceux-ci le modèle "Le Bersagliera» qui est un vélo pliable.

Après la seconde guerre mondiale, le marché des deux roues (cycles, motos), connait une expansion très importante dont profite la Bianchi. Ainsi chaque année, entre 1924 et 1938, la vente de vélos croit de près de 200.000 unités . Bianchi est le fabricant le plus important à cette période. Contrairement à la première, la Seconde Guerre mondiale ne favorise pas l'industrie du vélo.

En 1946, Edoardo Bianchi meurt dans un accident de la route. Son fils Joseph le remplace en tant que PDG de la BIANCHI.

 

Vélos BIANCHI

Après la Seconde Guerre mondiale, le nom de Bianchi est indissociable de celui de Fausto Coppi (qui a été débauché de l'équipe Legnano, avec laquelle il a gagné son premier Giro en 1940) et de ses nombreuses victoires (avec entre autres choses, deux tours de France et cinq Giro).

Vélos BIANCHI

Jacques ANQUETIL et BIANCHI : le célèbre maillot bleu céleste de la Bianchi fut porté en 1956 de manière anecdotique dans les courses italiennes Milan-San Remo, le Tour de Lombardie et le Trophée Baracchi. Cela contribua à sa grande popularité auprès des tifosi : « Forza Jacqué ».

Vélos BIANCHI

Au milieu des années cinquante, les secteurs autres que ceux du cycle de l'entreprise BIANCHI ne sont pas florissants . Cependant, le dynamisme des ventes de vélos (toujours très importantes) permet d'assurer l'équilibre. Mais en 1964, la société connait une grave crise, ce qui conduit à sa liquidation. Seul le secteur des cycles est conservé.

Durant cette période, c'est Angelo Trapletti, un industriel de Bergame, qui gère l'entreprise avec ses frères Luigi et Giancarlo : il finit par acheter l'ensemble de l'entreprise en 1972.

En 1980, Bianchi est revendue et devient une filiale de Piaggio, qui obtient en 1991, la totalité des actions (qui comprend entre autres la marque Legnano).

Dans les années suivantes, après bien des vicissitudes, BIANCHI est revendue en 1997 à la société suédoise CYCLEUROPE, passée depuis sous le contrôle du groupe GRIMALDI Industri AB, qui est également suédois.

Vélos BIANCHI

Les records de montée de l'alpe d'Huez et du plateau de Beille sont tous les deux détenus par Marco Pantani sur vélo BIANCHI :

  • Alpe Huez : 36'40'' (1995)
  • Beille : 43'30'' (1998)

Partager cette page

Repost0
Published by la-becane-a-maurice